Infos concernant le coronavirus

La Chambre économique Bienne-Seeland (CEBS) et l'Union du Commerce et de l'Industrie du Canton de Berne, section Bienne-Seeland / Jura bernois (UCI) s'activent actuellement sur le sujet et restent en contact permanent avec les autorités responsables. L'objectif principal est de développer des mesures concrètes afin de soutenir tous les acteurs économiques de la région.
Nous informerons régulièrement nos membres concernant l’évolution de la situation. Vous pouvez également nous suivre sur FacebookInstagram et Linkedin pour les dernières nouvelles ou vous inscrire à notre newsletter.

Mesures actuelles

 

Travail

Travail à domicile recommandé : le travail à domicile est recommandé partout où il est possible de travailler à la maison sans effort disproportionné.

Certificat COVID : les employeurs peuvent demander à leurs employés de présenter un certificat si cela leur permet de définir des mesures de protection appropriées ou de mettre en œuvre des plans de dépistage. Les informations sur le statut immunitaire ou le résultat du dépistage ne peuvent être utilisées à aucune autre fin. L’utilisation du certificat et les mesures qui en découlent doivent faire l’objet d’une consultation auprès des salariés et être documentées par écrit. Pour des raisons de protection des données, l’employeur doit, dans la mesure du possible, opter pour le « certificat light », qui contient moins d’informations.

Obligation de porter un masque à l’intérieur : l’obligation générale de porter un masque s’applique également aux employés travaillant dans un espace intérieur accessible au public. Ailleurs, l’obligation générale de porter un masque sur le lieu de travail est abrogée. Cependant, l’employeur est toujours tenu de protéger son personnel. Il lui incombe donc de décider où et quand il est nécessaire de porter un masque sur le lieu de travail.

 

Manifestations  

À l’intérieur

L’accès aux manifestations à l’intérieur est limité, pour les personnes dès 16 ans, à celles disposant d’un certificat COVID valide.

Le certificat COVID n’est pas exigé dans les cas suivants :

  • Manifestations réunissant un maximum de 30 personnes d’une association ou d’un autre groupe fixe dont les membres sont connus de l’organisateur. Dans ce cas, le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs, la consommation est interdite et la capacité est limitée aux 2/3.
  • Manifestations religieuses, funérailles, manifestations dans le cadre des activités et services ordinaires des autorités ainsi que manifestations destinées à la formation de l’opinion politique et groupes d’entraide réunissant un maximum de 50 personnes. Dans ce cas, le masque est obligatoire dans les espaces intérieurs, la consommation est interdite, la capacité est limitée aux 2/3 et la collecte des coordonnées est obligatoire.

Les manifestations à l’intérieur n’exigeant pas de certificat COVID sont soumises à des exigences particulières. Vous trouverez plus d’informations sur la page Plans de protection.

À l’extérieur

Les règles suivantes s’appliquent aux manifestations à l’extérieur dont l’accès n’est pas réservé aux personnes disposant d’un certificat COVID :

  • Avec obligation de s’asseoir : maximum 1000 personnes
  • Sans obligation de s’asseoir : maximum 500 personnes

Les manifestations à l’extérieur n’exigeant pas de certificat COVID sont soumises à des exigences particulières. Vous trouverez plus d’informations sur la page Plans de protection.

Grandes manifestations

Les grandes manifestations de plus de 1000 personnes sont exclusivement accessibles aux titulaires d’un certificat COVID valide.

 

Masques

Le port du masque est obligatoire à l’intérieur des locaux accessibles au public, par exemple dans les magasins ou les espaces clos des véhicules des transports publics. Vous trouverez plus d’informations sur la page Masques. En règle générale : portez un masque à l’intérieur lorsque vous n’êtes pas à la maison, que le certificat n’est pas obligatoire et que vous ne pouvez pas constamment maintenir 1,5 mètre de distance avec les autres personnes.   

 

 

Restaurants et des bars

L’accès aux espaces intérieurs des bars et des restaurants où la consommation a lieu sur place est réservé, pour les personnes dès 16 ans, à celles munies d’un certificat COVID valide. Plus aucune restriction (p. ex. port du masque) ne s’applique aux clients. Cette règle vaut également pour les restaurants des hôtels (sauf pour une simple nuitée à l’hôtel).

L’accès aux cuisines populaires, aux restaurants d’entreprise et aux restaurants dans les zones de transit des aéroports réservées aux passagers munis d’un billet reste libre. Les exploitants de services de restauration dans ces zones doivent prévoir des mesures de protection spécifiquement adaptées à la situation.

Les exploitants sont libres de décider s’ils veulent également limiter l’accès aux espaces extérieurs de leur établissement.

Si l’accès aux espaces extérieurs reste libre, la distance requise de 1,5 mètre entre les groupes de clients doit être respectée ou une séparation doit être installée.

 

 

Isolement

Les personnes qui ont été testées positives au coronavirus doivent se placer en isolement. 

 

 

Quarantaine

Les personnes qui ont eu un contact étroit avec une personne positive doivent se placer en quarantaine.

 

Situation actuelle

 

Réglementation des cas de rigueur spéciaux

Le 18 juin dernier, le Conseil fédéral a décidé d’étendre la réglementation des cas spéciaux aux petites entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires jusqu’à 5 millions de francs. Le Conseil-exécutif a adapté en conséquence l’ordonnance cantonale sur les cas de rigueur. La réglementation s’applique aux entreprises qui ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires de plus de 70%. Pour les petites entreprises, les montants maximums alloués sont relevés à 30% du chiffre d’affaires déterminant, avec une limite absolue à 1,5 million de francs par entreprise.

Achèvement du programme d’aide aux cas de rigueur

Lors de la modification de l’ordonnance du 7 avril 2021, le Conseil-exécutif avait laissé entendre aux entreprises qu’elles pourraient réexaminer leur décision initiale lors du programme de mise en œuvre suivant, notamment pour changer de type de cas de rigueur ou pour redéfinir la période de chiffre d’affaires. Une nouvelle disposition a donc été intégrée à l’ordonnance cantonale sur les cas de rigueur afin de permettre aux entreprises d’y réfléchir. Le Conseil-exécutif instaure ainsi des modalités d’une clôture simplifiée et ordonnée du programme au 31 août prochain.

 

Vous trouvez de plus amples informations sur le site internet du SECO.

 

Offre gratuite de soutien de be-advanced

Ce service, destiné aux PME et start-ups, se concentre sur les trois thématiques:  

  1. Compensation financière / sécurisation des liquidités 
  2. Mesures organisationnelles à court terme 
  3. Possibilités de diversification

Le processus est le suivant: premier entretien d'une heure, puis huit heures de coaching avec un spécialiste accrédité. En raison de la situation actuelle, le pool de coachs a été augmenté à 30 spécialistes. Vous trouvez l'offre sur le lien suivant: https://be-advanced.ch/fr/covid-19/